...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drew J. Blackstone Validé.*

Aller en bas 
AuteurMessage
Drew J. Blackstone

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/06/2008

I wanna more.
Relations:
Personnalité:
Humeur:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Drew J. Blackstone Validé.*   Jeu 19 Juin - 16:57

  • I} HELLO, WHO ARE YOU?

    Nom : Blackstone.
    Prénom(s) : Drew, Joalina.
    Age : 17 ans.
    Date & lieu de naissance : 11 août, Manoir des Blackstone, Cornouailles.
    Maison souhaitée : Gryffondor.
    Année : Septième année.

  • II} RP

    Le début de la fin

    Des cris résonnaient dans toute la maison, faisant sursauter à chaque fois un homme de pratiquement quarante ans, cela faisait bientôt plusieurs heures que cela durait, mais il ne s'y était toujours pas fait, il ne s'y ferait certainement jamais. Comment peut on supporter que la femme de sa vie souffre le martyr en partie par votre faute ? Aucun homme ne devait le supporté et encore moins lui, pendant des années ils avaient tenté tout ce qu'on leur avait dit, fait des tests afin de voir si rien ne clochait, mais aucun enfant n'était venu éclairer leur vie qui commençait doucement à se faire routinière après ces quelques années de mariage. Bien sûr, l'amour était toujours là, il l'aimerait jusqu'à son dernier jour, mais lui avait rapidement passé l'éponge sur le fait qu'il n'aurait pas d'enfant, ils finiraient ensemble, c'était le plus important. Le silence avait enfin retrouvé sa place dans l'immense manoir familial, un silence de mort, les larmes coulaient sur ses joues, il était certain maintenant que tout avait changé et plus rien ne serait comme avant. Il était tout simplement père.

    - Je suis père.

    Il avait murmuré ses mots afin de se le prouver à lui-même, comme-ci ça lui était complètement inconcevable, mais les quelques pas qu'il entendait allaient le lui confirmer d'ici quelques secondes. Il ne pris même pas la peine se relever la tête pour voir qui se trouvait en face de lui, mais les chaussures qui se trouvaient en face de lui, lui donnait la réponse, c'était le Médicomage qui était venu d'Urgence de Sainte-Mangouste.

    - Monsieur, tout ne sait pas passer comme nous l'attendions, vous saviez très certainement que votre femme était déjà très faible, surtout depuis le début de sa grossesse qui lui a pris ces dernières forces et nous n'avons rien pu faire....

    Se redressant rapidement pour être face à cet homme qui allait changer complètement son avenir, il espérait au fond de lui que ce n'était pas sa femme qui était partie, mais plutôt cet enfant qu'il ne connaissait pas et qu'il n'avait pas envie de connaître si c'était pour perdre sa femme, mais le regard triste du médecin lui brisa le coeur. Les larmes se mirent à couleur doucement sur ses joues pendant que l'homme posait une main compatissante sur son épaule, un signe qu'il détestait mais qu'il avait souvent utilisé envers sa femme pour s'excuser de ne pouvoir lui donner un enfant.

    - L'accouchement a été très dur et éprouvant pour votre épouse, elle a donné ces dernières forces pour que votre petite fille vienne au monde, avant de partir elle nous a demandé de vous dire qu'elle voulait que vous la prénommiez Drew que....Que c'était sa dernière volonté.

    Recommencement.

    Il avait fallu faire avec, c'est ce qui avait été le plus difficile pour le nouveau père de famille qui n'avait aucune notion des enfants, mais il se devait d'être un bon père pour sa fille, pour sa petite Drew qui était la seule chose qui le liait encore à sa défunte femme. Les premiers mois avait été plus que difficile, surtout qu'il n'acceptait pas le fait que ce petit enfant avait pu lui enlever à jamais la seule femme qu'il n'avait jamais aimé, celle qui avait fait battre son coeur, réellement pour la première fois. Tout avait bien changé ces huit dernières années ainsi que le fait que son unique enfant était ça plus grande fierté, celle qui le faisait sourire tous les jours même quand il était au plus mal, même quand le goût de la vie l'avait quitté. Plus elle grandissait, plus elle ressemblait à sa mère, cette femme qui avait la beauté ainsi que l'intelligence rien que pour elle et ses yeux tellement expressif dont elle avait aussi héritée. Elle avait aussi hérité de certains de ces côtés et pas obligatoirement les meilleurs, comme le fait de s'emporter rapidement quand on lui disait quelque chose qui ne lui plaisait pas, le fait d'être sur protectrice et beaucoup d'autres choses. Pourtant, parfois il pouvait la retrouver dans un coin de la bibliothèque, assise sur un des nombreux des fauteuils en train de lire un vieil ouvrage que lui-même n'avait pas ouvert depuis bien des années, voir depuis ses études, mais cela lui faisait chaud au coeur de voir qu'elle ne prenait pas son éducation à la légère, même si ça ne devait être que par simple plaisir pour le moment. Peut être finirait-elle à Serdaigle tout comme lui, ou encore à Poufsouffle tout comme son épouse, mais quelle que soit la maison dans laquelle elle ferait ses études, il serait plus que fier. Comment ne pas l'être de cet ange qui se trouvait être son rayon de soleil ? C'était sa bouée de sauvetage dans ce monde de dingue et Drew l'avait très vite compris, faisant tout pour faciliter la vie de son père qu'elle savait complètement anéanti depuis sa venue au monde. Quand elle avait découvert tout comme son père, Sang-Pur depuis plusieurs générations qu'elle avait des pouvoirs il avait été tellement heureux qu'ils avaient été sur le Chemin de Traverse afin de lui acheter son premier balai, chose qu'elle lui demandait depuis déjà plusieurs mois. Bien sûr, ce n'était pas le meilleur, même si son père aurait eu les moyens de lui offrir, mais elle n'avait voulu que celui-ci, pour les débuts comme elle l'avait confié à son père c'était amplement suffisant. Très rapidement elle a assimilé les bases pour pouvoir commencer à voler seule, bien sûr son père restait quand même à proximité par peur, bien qu'il est une fille elle pouvait être pire qu'un garçon, ses nombreuses visites à Sainte-Mangouste pouvait le confirmer. Ces sensations qu'elle ressentait pendant qu'elle était dans les nuages étaient tout simplement grisante, la joie, le bonheur et le fait de se sentir libre et sans contrainte était une des choses les plus merveilleuses que l'on pouvait ressentir dans une vie. Tout en vivant ses dernières années dans le monde de l'enfance, avant de faire sa grande rentrée à Poudlard, son père lui faisait prendre quelques cours afin qu'elle ne se trouve pas complètement désarmée une fois devant les Professeurs. Les trois années suivantes passèrent bien tranquillement dans la demeure des Blackstone qui semblait bien sinistre aux regards des personnes qui passaient devant ce magnifique édifice. Comme tous les jeunes gens invités à rentrer dans la grande école de sorcellerie qu'était Poudlard, Drew prépara tout avec entrain afin de ne rien oublier, elle se décida même de lire quelques-uns de ses livres afin d'avoir un peu plus de connaissance. Le premier septembre arriva bien rapidement et c'est avec les larmes aux yeux que la jeune adolescente regarda pour la première fois son moyen de transport, aussi beau et étincelant qu'elle n'avait pas réussi à l'imaginer d'après les dires de son père. Jamais elle n'avait été séparée de son seul parent, jamais elle n'avait passer une nuit loin de leur maison qui lui semblait maintenant bien plus attirante que son école qui l'attendait à des heures et des kilomètres de son géniteur.

    - Tout se passera bien, n'ai pas peur, respire un bon coup et toute cette peine ainsi que cette tristesse que tu ressens s'envolera dès que tu mettras les pieds dans le château, tu n'auras qu'une envie, rester là-bas sans plus vouloir revenir ici.
    - Moui...Mais je ne veux pas te laisser seul, je veux dire que je pourrais suivre des cours particuliers comme ses trois dernières années.... Je ne veux pas partir loin de toi, c'est trop dur.
    - Mon ange, tu as besoin de te faire des amis ainsi que de lier connaissance, tu es resté bien trop longtemps dans ce manoir, même si tu n'étais pas coupé du monde tu dois rencontrer des jeunes gens de ton âge, cela ne te fera pas de mal.... Le train va bientôt partir, tu devrais monter tout de suite.
    - Mais papa....
    - Il n'y a pas de mais....A bientôt ma princesse.


    Sans savoir comment, la jeune fille se retrouva derrière l'une de ses portes qui l'a séparé maintenant du monde qu'elle avait toujours connu pour la conduire vers un autre chemin où elle avait peur de se perdre, qui sait où ces sept années allaient pouvoir la mener. C'est donc avec un pincement au coeur qu'elle commença à chercher un compartiment où elle pourrait s'installer tranquillement afin de ne pas déranger des élèves plus âgés qu'elle qui avait l'air plus qu'heureux de se retrouver pour cette nouvelle année. Heureusement pour elle, au bout de quelques minutes elle est tombée sur une jeune femme un peu plus âgée qu'elle qui l'aida à porter sa malle ainsi qu'à trouver un endroit où se poser. Après d'interminable remerciement la jeune blonde quitta la pièce et elle se retrouvait maintenant seule, elle l'avait souvent été, mais tous les soirs elle retrouvait son père au coin du feu chose qu'elle ne pourrait pas faire avant les prochaines vacances. En tournant son regard vers la vitre, elle vit le paysage défilée devant son regard vitreux, elle n'avait jamais pleuré de sa vie, enfin pas dans ses souvenirs, mais bien sûr comme tous les enfants elle avait dû verser des larmes quand elle avait fait une chute, mais jamais par tristesse. Heureusement, un jeune garçon de son âge fait à son tour son entrée dans ce compartiment, tout comme elle il a l'air un peu perdu, qui ne le serait pas ? Rapidement, tout en suivant les conseils de son cher père, Drew commence à prendre la parole et à d'adresser à son jeune camarade qui se nomme Liam Greyback, nom de famille qui aurait pu la faire fuir. Enfin, peut être n'était-il tout simplement pas de la famille de cet homme qui était un monstre sanguinaire qui aimait mordre afin de faire de plus en plus de victime, c'est donc avec enthousiasme et bonne humeur qu'elle continua à faire la discussion jusqu'à ce qu'une femme d'un certain âge arrive avec un chariot. Le reste se trajet se fit dans une ambiance plus joyeuse, mais si la jeune fille appréhendait toujours le fait de faire son entrée dans cette école, surtout l'épreuve qui désignerait sa maison, son père n'avait rien voulu lui dire et avait refusé qu'elle met la main sur "L'histoire de Poudlard". Ce sentiment de peur augmenta quand elle entendit une voix l'appeler afin qu'elle la suive, un regard de surprise se peigna sur son visage quand elle vit de nombreuses barques et au loin l'imposante stature du château qui abritait Poudlard. Personne ne tomba à l'eau même si certains, sournois, avait bien évidemment essayé de faire tomber quelques-uns de leurs camarades dans l'eau qui n'était sûrement plus très chaude à cette époque de l'année. L'entrée dans le Hall fut époustouflante, jamais elle n'aurait pensé que ça pouvait être aussi beau, que cette vue aurait pu lui couper le souffle comme à la plupart de ses camarades qui étaient tout aussi bouche bée qu'elle. Quand les portes de la Grande Salle s'ouvrirent devant ses yeux, elle ne pu s'empêcher de laisser échapper un soupir d'admiration devant tout ce qui se trouvait devant elle, encore plus quand elle leva les yeux et qu'elle aperçu enfin le plafond magique dont son père lui avait tant parlé. Tête bien haute, elle était arrivée devant la table des Professeurs où se trouvait l'imminent directeur, Tom Elvis Jedusor qui d'après son père était un grand homme avec de drôle d'idéaux, mais bien sûr il gardait ça pour lui-même. Une femme au regard assez sévère c'était approché d'un petit tabouret où se trouvait un chapeau à l'allure plus que rapiécé et tous les jeunes adolescents autour d'elle se demandait à quoi il pouvait bien servir, mais la voix de la femme les ramena rapidement à la surface.

    - Quand j'appellerais votre nom, vous vous installerez sur ce tabouret et je poserais le Choixpeau sur votre tête, se sera lui-même qui choisira votre maison, une fois le choix accompli vous pourrez aller rejoindre votre table....Adams, Clayton.


    Voilà ça commençait, le jeune garçon, un petit brun qui devait faire quelques centimètres de plus que la jeune fille avança doucement avant de s'installer avec crainte sur le tabouret avant que le Professeur ne dépose le chapeau sur sa tête. Retenant sa respiration, la jeune Blackstone regardait attentivement ce qu'il se passait pour son jeune camarade, il bougeait la tête dans tous les sens tout en levant son regard vers le chapeau, est-ce que celui-ci lui parlait ou lui montrait quoi que ce soit dans son esprit ? Elle revint rapidement à la surface en entendant une voix forte crier le nom de l'une des cinq maisons, Poufsouffle, pendant que les élèves de cette maison félicitait leur nouveau membre par un salve d'applaudissement. Un sourire vint toutefois sur le visage de la jeune brunette qui ne pouvait qu'être heureuse de voir qu'il ne fallait pas faire un quelconque tour de magie ou autre, il suffisait de s'asseoir et d'attendre tranquillement. En entendant son nom, elle brisa le groupe qui se trouvait devant elle afin de monter les trois marches et de s'installer à son tour avec un petit sourire, tous les regards étaient tournés vers elle, mais ils disparurent rapidement quand le Choixpeau trouva sa place sur sa tête. La voix qu'elle avait entendu retentit une nouvelle fois, mais elle avait l'impression que ce n'était que pour elle, qu'il lui parlait tout en se parlant pour lui-même.


Dernière édition par Drew J. Blackstone le Sam 28 Juin - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew J. Blackstone

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 14/06/2008

I wanna more.
Relations:
Personnalité:
Humeur:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: Drew J. Blackstone Validé.*   Sam 28 Juin - 23:36

    Six années de bonheur ?

    Elle avait rapidement trouvé sa place contrairement à ce qu'elle avait pensé et c'était fait des amis, mais aussi, comme tout le monde des ennemis, tout le monde pouvait la prendre pour une petite fille faible au premier abord mais c'était tout le contraire, il ne fallait pas se frotter à une Blackstone si on ne voulait pas avoir de problème. Tous les soirs alors que ses camarades étaient dans la Salle Commune en train de faire leur devoir ou encore en train de discuter de choses et d'autre, elle allait faire un tour dans les couloirs tout en essayant de ne pas se faire prendre, mais aimant le goût du risque et le fait de partir un peu à l'aventure, elle aimait faire du bruit afin d'alerter le concierge qui courait comme il le pouvait, mais ne trouvait jamais personne, même si à la longue il devait commencer à avoir des doutes. Argus Rusard n'avait pas l'air aussi idiot qu'il le paraissait et ce n'était pas toujours une bonne chose pour les élèves de la maison de Godric Gryffondor qui n'aimait pas vraiment les règles et adorait partir à l'aventure. C'est donc avec bonheur que tous les matins elle se levait pour se rendre en cours, surtout celui de Défense Contre les Forces du Mal ainsi que celui de Métamorphose qui était dans ses préférés, mais celui de Botanique ainsi que celui de Potions étaient ceux dont elle pourrait très certainement se passer sans problèmes, pas qu'elle soit une mauvaise élève, non, mais cela ne l'intéressait pas plus que ça. Drew avait trouvé sa place, c'était fait des amis, ce qui lui avait manqué pendant les onze premières années de sa vie où elle n'était que rarement sortie de chez elle est où quand quelqu'un venait dans le manoir familial, elle n'avait le temps que de le saluer avant que son père lui demande de retourner dans sa chambre. La cinquième fut sûrement l'a plus éprouvante, alors qu'elle révisait assidûment pour ses B.U.S.E.S elle avait reçu une lettre de sa grand-mère paternel qui lui annonçait que quelque chose venait d'arriver mais qu'elle préférait attendre la fin de ses examens afin d'en parler avec elle. Cette femme qu'elle admirait n'avait jamais vraiment pris conscience de ses gestes, bien sûr c'était une grand-mère géniale, mais rien que le fait de lire cette missive retourna l'estomac de Drew qui savait déchiffrer grâce à l'écriture que ce n'était pas obligatoirement une bonne nouvelle. C'est donc dans une ambiance assez tendu, l'esprit un peu ailleurs qu'elle passa ses épreuves, il n'y eu aucun problème, mais le fait de savoir que la mauvaise nouvelle allait tomber lui faisait peur, elle aurait même préférée que le temps s'arrête pendant son examen afin de ne pas faire face à ce qui allait lui arriver en pleine face. Les vacances furent plus que difficile pour elle, comment faire pour arriver à assimiler tout ce qui était en train de lui arriver ? C'était plutôt difficile, surtout pour une jeune femme d'à peine seize ans qui voulait tout simplement croquer la vie à pleine dent, vivre et connaître tout ce qu'une adolescente doit connaître, tout ce qui ferait qu'elle pourrait continuer sa petite vie. Mais en entrant en sixième année, ses camarades remarquèrent rapidement qu'elle avait changé, qu'elle était beaucoup plus agressive, plus renfermée alors qu'avant elle était prête à tout pour faire une quelconque blague avec ses amis ou alors pour faire une virée nocturne dans les cachots, à la recherche de l'entrée de la Salle Commune des Serpentard qui leur était complètement étrangère. Il n'y avait plus que ses études qui l'intéressaient, même sa meilleure amie n'avait pas réussi à comprendre ce qui pouvait se passer dans sa tête, bien qu'elle avait tout essayer pour la faire parler, mais elle était plutôt têtue et quand elle ne voulait rien dire, il ne fallait pas insister. Pourtant, doucement elle reprit un peu le goût de parler avec ceux qui faisaient partie de son entourage, elle reprit ses virées nocturne et le sourire lui revint doucement, mais personne ne savait encore ce qui la rongeait de l'intérieur.

    La fin du commencement.

    Son regard se voile de larmes, les premières qui prouvèrent au monde qu'elle pouvait ressentir de la peine, mais c'était maintenant, le jour de son dix-septième anniversaires que ces premières larmes coulèrent le long de ses joues aussi blanche que de la porcelaine. Mais même avec l'eau qui lui brouillait la vue, elle ne pu s'empêcher de poser les yeux devant la plaque de marbre qui se trouvait devant elle, une plaque qui recouvrait à jamais l'un des seuls êtres sur cette Terre qui avait tout fait pour qu'elle soit heureuse... Son père.

    Royston V. Blackstone


    1935 - 1995


    Beloved Father


    Aucune autre écriture ne constituait l'épitaphe de cet homme qui avait été celui de sa vie, le seul qui arrivait à lui redonner le sourire même quand lui-même allait mal, qui avait toujours tout fait pour qu'elle devienne une bonne personne. Après tout, que pourrait-elle mettre de plus ? Sa mère n'était plus de ce monde et sa grand-mère les avait quittés elle aussi au tout début de l'été, partie avec un sourire aux lèvres en pensant enfin au Paradis qui l'attendait et où elle retrouverait certainement son époux. C'est donc avec un dernier regard que la jeune femme, tout juste majeur, quitta le cimetière afin de se rendre chez elle, quelques personnes qui avaient travaillé avec son père était venu pour la cérémonie, mais avait sûrement compris qu'elle voulait être seule car ils avaient rapidement pris congé. Elle pouvait garder la maison mais celle-ci était véritablement à elle à partir d'aujourd'hui, c'était comme-ci son père avait attendu le bon jour afin de quitter ce monde, l'abandonner. Elle lui en voulait c'était plus que certain, même si elle savait qu'il allait mourir, elle le savait depuis sa cinquième année, mais elle avait pensé, espérer que tout rentrerais dans l'ordre et qu'il ne la laisserait pas. De toute façon il fallait quelle reprenne le cours de sa vie, bientôt elle rentrerait dans le vrai monde, comme elle l'avait fait pour Poudlard, c'était une nouvelle passade, la septième année se profilait devant elle ainsi que son avenir, un avenir qu'elle espérait beaucoup plus joyeux.

  • III}HRP.

    Personnalitée sur l'avatar : Leighton Meester
    Prénom/surnom : Camille, pas de surnom
    Age : 18 ans
    Niveau RP : A vous de voir
    Présence : Presque tout les jours
    Code :
    Un commentaire ? : Non aucun, a part que tout les membres de ce Forum sont super.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian S. Connors

avatar

Nombre de messages : 161
Âge et Année : 18 ans ~ 7éme Année
Côté Coeur : La concernée se reconnaîtra
Date d'inscription : 13/06/2008

I wanna more.
Relations:
Personnalité:
Humeur:
5/20  (5/20)

MessageSujet: Re: Drew J. Blackstone Validé.*   Dim 29 Juin - 0:23

Je valide ! XP
Ma rivale au Quiddicth tu va souffrir ! PTDR

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rictusempra.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drew J. Blackstone Validé.*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drew J. Blackstone Validé.*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rictusempra.* :: Entrez dans la magie :: Dossiers des Elèves :: Dossiers validés.-
Sauter vers: